Mon panier

« On n’est pas obligé de faire la gueule quand on fait de l’art contemporain @Bam »

Exhibition - 7 octobre 2018

Juliette Ezavin expose au Bam karaoké !

Tarivoci est très fière de vous convier à l’exposition de Juliette Ezavin et vous invite à lâcher prise au Bam Karaoké !  Nous avons la conviction que l’art a sa place partout, nous vous proposons aujourd’hui de le mélanger à une autre forme d’expression, la musique. Ils ont un point commun : l’abandon de soi ! Ouvrez grands les yeux, oubliez vos préjugés, et laisser vous bercer par la douce Juliette.

Son univers est difficilement descriptible avec des mots : Il est avant tout un état d’esprit, c’est le sens de la forme, le jeu des couleurs un voyage sensoriel qu’elle partage dans ses œuvres. Car oui la série « Verano Encontrado, Mexico » est née au Mexique ! Il lui fallait évidement la culture Sud-américaine, le soleil, la chaleur et les animaux tropicaux pour qu’elle prenne forme.

Le point de départ de « la série du Mexique » c’est d’abord la volonté d’attraper des moments indescriptibles, des sensations, des odeurs… Pour en garder une image et un souvenir ; Cette image n’est ni une photographie, ni une odeur, ni un mot. Juliette a, lors de ce voyage, voulu les attraper et les coucher sur le papier sous forme de collage afin de ne jamais les oublier. Elle a d’abord travaillé en accord total avec ce pays en reprenant des couleurs, des matériaux, du papier qu’elle déniche dans des échoppes locales. Son medium de prédilection ; le papier, la fascine surtout lorsqu’il abonde ; c’est la texture du papier son côté matériel qui passionne l’artiste.

Les œuvres de Juliette sont une recherche entre le hasard et la réflexion ; c’est un jeu entre l’instinct et la préméditation. L’instinct a un rôle fondamental dans son travail par son caractère indiscutable, presque animal et touche à l’irrationnel. On ne peut pas argumenter sur l’instinct car c’est une impulsion propre à chacun. Dans son œuvre l’artiste l’utilise pour créer un dialogue entre les couleurs et les formes.

Chaque couleur à une histoire et c’est à l’artiste de les assembler dans l’espace afin qu’elles forment ensemble un équilibre fragile entre ordonnance et chaos. Le jeu étant de les faire cohabiter ensemble, car elles ont chacune leur voie, leur histoire, leur intensité et de fait elles sont parfois en désaccord. C’est d’ailleurs le livre qui se ferme lorsque l’artiste appose sa signature sur l’œuvre car le dialogue se fige à ce moment ; c’est ensuite au spectateur de raconter à nouveau le récit de cette image.

La réflexion de l’œuvre de Juliette peut se poser sous plusieurs formes, est -ce que si nous trouvons une image plaisante reste-t-elle intéressante ? Si notre œil y trouve de la beauté n’est-ce pas car notre regard est formaté pour la trouvé belle ?  Le rôle de l’artiste n’est-il pas de créer une esthétique nouvelle entre instinct et conscience ?

 

Infos :

Vernissage le 7  Novembre

RSVP sur l’event Facebook 

Exposition du 7 au 27 Novembre

BAM Karaoké Box 
40 avenue de la Republique
75011 Paris